1info2

  1info2 > Moyen-Orient > Le retrait des troupes américaines

Info ajouté par TRT le 2010-08-25 16:00:40 - 0 Commentaire(s)

Le retrait des troupes américaines




Un incident est survenu la semaine passée au Moyen-Orient, symbolisant la fin d’une ère et annonçant le début d’une autre. Cet incident est le retrait des troupes américaines de combats à partir du 18 août. Selon l’accord conclu entre l’Irak et les Etats-Unis, le retrait s’achèvera en 2011 mais le nombre de soldats sera réduit à 50 mille en fin de mois. Le début du processus de retrait des troupes américaines est considéré comme le début d’un nouveau processus dans le pays.

La guerre entre les Etats-Unis et l’Irak qui a commencé le 19 mars 2003 et qui a pris fin le 9 avril 2003, a lancé le début de l’occupation américaine en Irak pendant 7 ans. La guerre prétendue avoir été faite pour détruire les armes de destructions massives de l’Irak et apporter la liberté dans ce pays, a été le symbole des injustices et erreurs des Etats-Unis au Moyen-Orient. Aucune arme chimique n’a été retrouvée en Irak comme aucune liberté n’a été apportée. En dépit du renversement de Saddam Hussein, la nouvelle structure politique de l’administration a été accusée de dictature peu de temps après, même par les groupes avec lesquels elle a coopéré. C’est la raison pour laquelle aucun gouvernement n’a pu être mis en place même 5 mois après les législatives. Peut-être même qu’il pourra ne pas être mis en place durant des mois. D’autre part, les conflits civils qui ont éclatés après l’occupation, sont devenu de vrais affrontements internes entre 2006 et 2007. Des centaines de milliers d’Irakiens ont perdu la vie soit lors des opérations des forces de l’ordre, soit dans les conflits. Les services d’éducation, de santé et de canalisation sont les mêmes qu’il y a 30 ans. L’Irak qui a réparé en un an le système électrique après la guerre du Golfe en 1991, lutte contre des problèmes d’électricité quoique 7 ans se soient écoulés depuis 2003. Outre les ennuis financiers, le pays vit un sérieux trauma. Une importante partie de sunnites et chiites ne se fient pas, voire même qu’ils se voient comme des ennemis. Au nord du pays, un conflit entre Arabes et Kurdes pourrait éclater d’un instant à l’autre, tel que l’approuve même les Etats-Unis.

L’occupation n’a également pas été très bonne pour les Etats-Unis. L’armée américaine qui a cru avoir prouver sa force après avoir vaincu l’armée irakienne en trois semaines, a perdu 4417 soldats dans les actes de résistance selon des données officielles. Plus de 30 mille autres ont été blessés. Les autres forces étrangères qui sont arrivées en Irak en même temps que les Etats-Unis sont parties depuis longtemps. Une partie de ces retraits provient de la pression publique après des pertes en vie de militaires dans de nombreux pays alors qu’une autre partie des retraits a eu lieu après que les électeurs du gouvernement aient sanctionné leurs administrations qui ont agi avec l’administration Bush. De plus, selon les statistiques, les Etats-Unis ont dépensé 763 milliards de dollars en Irak, y compris la guerre, en 7 ans. Ces dépenses et l’incertitude provoquées par la guerre ont crée de sérieux problèmes dans l’économie américaine. De plus, la force légère des Etats-Unis a considérablement reculé. Malgré l’occupation américaine en Irak, le nouvel ordre moyen-oriental demandé par les nouveaux conservateurs n’a pas pu être mis en place. Au contraire, son efficacité n’a pas progressé dans la même mesure que sa présence physique. Peut-être que l’occupation de l’Irak et les autres développements liés au Moyen-Orient, ont été les plus importantes raisons du début de la formation d’une structure multipolaire, prouvant que le monde n’est plus unipolaire. Dans une intervention avant la guerre, Saddam Hussein avait prédit que le jour où la première bombe tomberait sur l’Irak, ça serait le jour où la défaite américaine commencera dans le monde. Bien sur que le message de Saddam Hussein était en effet une propagande pour une victoire. Dans ce sens, ce n’était vraiment pas vraisemblable. Mais des développements survenus des années plus tard, les différentes raisons et dynamiques ont fait que le dictateur déchu a eu raison.

Comme le début de l’invasion a commencé une nouvelle ère en Irak, sa mise à terme pourrait en être de même. Tout d’abord il faut rappeler que les soldats américains quittent l’Irak mais ceci ne signifie pas le retrait total des Etats-Unis. Ceci ne signifie également pas que les Etats-Unis ont renoncé à l’Irak. Le département d’Etat semble remplacer l’armée américaine en Irak. Outre avec les géantes installations à Bagdad, les Etats-Unis montrent qu’ils ne seront pas indifférents à la politique en Irak avec des nouveaux consulats à Arbil, Mossoul, Kirkuk et Bassora. De plus, 7000 agents de sécurité américains resteront en Irak uniquement pour la protection de ce corps diplomatique. D’autre part, si un nouveau gouvernement est formé et si l’accord de sécurité entre les USA et l’Irak n’est pas renouvelé, la présence militaire américaine en Irak prendra fin en 2011. Mais le pays pourrait être entrainé à tout moment dans une nouvelle vague de violence, surtout dans des régions litigieuses. L’attachement des Etats-Unis au calendrier de retrait même après que le chef de l’armée irakienne ait déclaré qu’ils ne seraient pas entièrement prêts avant 2020, pourrait provoquer de sérieux problèmes dans la sécurité intérieure du pays


 Info à faire suivre ! (0)  - Info à ne pas faire suivre ! (0) 

Partagez cette Info :

 


Retour à la catégorie Moyen-Orient

Commentaires sur l'article Le retrait des troupes américaines

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté



Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion


Toute l'actualité et l'information dans le Monde, dans les pays du G15, en Europe, en Asie, au Moyen-orient, en Afrique...





Copyright 2010-2018 © www.1info2.com - Contact
Inscrivez-vous et devenez rédacteur sur 1info2.com