1info2

  1info2 > Afrique > Tunisie : la rue toujours en colère

Info ajouté par TRT le 2011-01-18 16:31:03 - 0 Commentaire(s)
Tunisie : la rue toujours en colère

Tunisie : la rue toujours en colère




La tension continue en Tunisie...

Le calme n'a pu être instauré dans les rues malgré l'évasion du leader déchu Zine el-Abidine en Arabie saoudite et la formation d'un gouvernement d'unité nationale.

Après que des anciennes personnalités aient été nommées aux ministères clés, 4 ministres de l'opposition au cabinet ont démissionné.

La révolution du jasmin a déclenché des manifestations semblables dans plusieurs pays arabes. La révolution du jasmin continue en Tunisie.

Dans les rues de la capitale où les chars sont positionnés et les hélicoptères patrouillent sans arrêt, la vie retourne partiellement à la normale.

Les commerces vendant des produits alimentaires, les restaurants et les cafétérias sont ouverts.

Malgré tout, le paradis touristique de l'Afrique est loin du calme.

Le Premier ministre Mouhammed Ghannouchi s'est engagé à constituer une administration ouverte au dialogue et respectueuse de la liberté d'opinion et d'expression.

Mais des milliers de manifestants refusent un gouvernement qui comprend des noms proches du leader déchu Ben Ali.

Dans les rues où le rassemblement de 4 personnes est interdit, les affrontements se poursuivent.

Les manifestations au cours desquelles la police recourt à du gaz lacrymogène, réclament une grève générale, le changement de la constitution et la libération de tous les syndicalistes en détention.

Le gouvernement provisoire d'unité nationale qui comprend aussi l'opposition, a subi un déchet avant même que 24 heures se soient écoulées depuis sa création.

4 ministres issus de l'opposition ont quitté le cabinet.

Pourtant le gouvernement devait œuvrer encore 6 ou 7 mois jusqu'aux élections générales.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon a appelé le nouveau gouvernement à "assurer immédiatement l'ordre social et répondre aux attentes de la société".

Les incidents qui frappent le pays depuis un mois sont les résultats d'une révolte contre un gouvernement oppressif, entamée par la société qui se plaignait du chômage et des irrégularités.

Les émeutes sanglantes ont fait 78 morts, selon des sources officielles, et plus de 100 morts selon des sources indépendantes.

Les dommages seraient environ 2 milliards de dollars.

Les manifestations qui ont commencé après qu'un colporteur se soit brûlé, ont été une source d'inspiration pour les manifestants en Egypte, en Mauritanie et en Algérie.

Les gens qui se plaignent des conditions socio-économiques, organisent des manifestations.

En Egypte, 3 personnes ont trouvé la mort en se brûlant.

Le leader de l'opposition soudanaise Hassan Et Tourabi a été arrêté pour avoir appelé à une révolution sociale.


 Info à faire suivre ! (0)  - Info à ne pas faire suivre ! (0) 

Partagez cette Info :




Retour à la catégorie Afrique

Commentaires sur l'article Tunisie : la rue toujours en colère

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté



Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion


Toute l'actualité et l'information dans le Monde, dans les pays du G15, en Europe, en Asie, au Moyen-orient, en Afrique...





Copyright 2010-2019 © www.1info2.com - Contact
Inscrivez-vous et devenez rédacteur sur 1info2.com