1info2

  1info2 > Turquie > Turquie : Les complotistes se déchaînent, au mépris des victimes de la démocratie

Info ajouté par 1info2 le 2016-07-23 19:53:14 - 0 Commentaire(s)
Turquie : Les complotistes se déchaînent, au mépris des victimes de la démocratie

Turquie : Les complotistes se déchaînent, au mépris des victimes de la démocratie








A chaque tragédie ses théories complotistes. Après le coup d'Etat avorté en Turquie, les théories de complot font surface comme d'habitude mais là, nous assistons à un fait inédit : Pour la première fois, les médias occidentaux qui, d'ordinaire, dénoncent les complotistes, relayent cette fois-ci eux-mêmes ces théories grotesques...

Voici notre analyse :

Question simple : qui soutenez-vous ? Le peuple ou bien les putschistes qui ont tiré sur le peuple ? Etes-vous vraiment démocrates comme vous le dîtes ?

On s'adresse surtout à tous les soit disant démocrates et complotistes turcs et occidentaux qui voulait garder une main mise sur la Turquie. Car depuis 4-5 ans, Erdogan est devenu de plus en plus indépendant et a fait passer les intérêts de son pays avant ceux des Américains, des Européens etc. .

Rappelons en quelques lignes ce qui s'est passé ces dernières années en Turquie et dans sa région...

Les américains et les anglais ont envahi l'Irak par un mensonge que tout le monde connait, ils ont tué des milliers d'irakiens et dissout l'armée à majorité sunnite, tout en mettant au pouvoir les chiites. Depuis, chaque jour a connu son lot d'attentats et de décès de civils irakiens. Puis, quelques années après, le printemps arabe a commencé dans la région, et puis en Syrie pour se débarrasser d'un vrai dictateur Assad, qui tue son peuple par milliers. Les américains et la coalition ont soutenu des groupes rebelles en leurs donnant des tonnes d'armes pour se débarrasser de cet homme sanguinaire...

Mais Assad n'est pas tombé, et les conséquences sont bien pires: de ce chaos est né DAESH... Et désormais, les américains, à part donner des armes et directives, n'agissent plus, comme si cela ne faisait plus partie, soudainement, de leurs préoccupations. Ils ne veulent donc pas envoyer de soldats au sol et se permettent de soutenir des groupes terroristes au nord de la Syrie comme le YPG et le PKK, s'apparentant à une trahison envers leurs alliés turcs...

Quant à la Turquie, Erdogan arrive au pouvoir au début des années 2000, enlève l'Etat d'urgence dans le pays, instaure plus de démocratie et surtout relève le pays économiquement pour en faire une grande puissance mondiale. Il est vrai qu'à l'époque, l'AKP et le mouvement "Hizmet" de Gülen s'entendait très bien, au point qu'Erdogan demanda publiquement à Gülen de rentrer dans son pays mais celui-ci a refusé... nous savons désormais pourquoi !!

Après "la brouille" avec Israél et l'assaut sanglant sur le Mavi Marmara, Erdogan a commencé a douté de la sincérité de Gülen car celui-ci était devenu ouvertement sioniste, en soutenant les soldats israéliens au lieu des 9 victimes turques dans l'assaut du Mavi Marmara. Petit à petit dans les médias occidentaux, on commençait à salir l'image du président Erdogan...

La guerre a commencé le jour où le mouvement a dégainé en premier via un procureur de la république qui a demandé à auditionner le chef des services secrets turcs (MIT) Hakan Fidan. Ensuite, le gouvernement a riposté en changeant une loi à propos des écoles privées de cours du soir, ce qui allait mettre à mal les écoles de Gülen car l'Etat voulait les fermer. Ce mouvement n'a pas que des écoles privées mais aussi des universités privées, des hôpitaux privées, un groupe de média d'information (journaux, télés, agence de presse etc etc). Leur richesse est évalué à des centaines de milliards en Turquie et dans le monde. En plus de ça, ils ont des milliers de personnes infiltrés dans le fonction publique dans tous les domaines, on estimé à 10% leurs effectifs dans toute la fonction publique ! Même les examens pour les différentes administrations publiques avaient été truqués afin de faire rentrer les personnes proches de leurs mouvements !

S'en est suivi les manifestations de Gezi dans le but de renverser civilement le gouvernement, mais cette tentative a échoué et nous avons pu constater que certaines personnes voulait la tête d'Erdogan, en Turquie comme en occident, car il n'était plus un serviteur des pays de l'Europe de l'ouest et des Etats-Unis comme ont pu l'être précédemment tous ceux qui ont dirigé la Turquie (en dehors de Menderes et Ozal). Les médias occidentaux se sont lâchés et n'ont cessé de dire qu'il était devenu un dictateur (propagande que le chef du CHP a exporté à l'occident puis importé à nouveau de ces derniers, en se dédouanant de la responsabilité de ces propos). Les médias sociaux ont relayé chaque jour des mensonges en tout genre afin de déstabiliser l'AKP!

Comme Gezi n'a pas fonctionné, on a retenté un coup d'état avec les soit disant corruptions du "17 et 25 décembre" mais là non plus, ça n'a pas marché. Et là, de nouveau, les médias ont fait de la désinformation, car en plus d'être un dictateur, il était désormais devenu un homme politique corrompu ! (Comme ce que nous a fait croire au Brésil pour la présidente Dilma Vana Rousseff)

Tout ça n'a pas suffit, ce pays ne devait plus être sûr sur le plan sécuritaire et donc pour cela on a remis le PKK dans la bataille, on a ouvertement dit qu'Erdogan soutenait DAESH alors que la Turquie faisait partie des premiers pays à combattre DAESH dans la coalition et faisait face à des attentats de grande ampleur sur son sol. Malgré tout, les médias ont continué cette propagande à son propos, pourquoi ? Pour affirmer qu'en plus d'être un islamiste/anti-démocrate, Erdogan était tout simplement un dictateur, un voleur, un frère musulman (suite à sa condamnation du coup d'état en Egypte), et désormais, il était devenu un terroriste ! L'histoire des armes des services secrets turcs (MIT) interceptés par la gendarmerie et un procureur et l'histoire de pétrole achetait par la Turquie nous ont montré clairement qu'il y avait une grande désinformation nationale et mondiale contre la Turquie et Erdogan. Faire croire que ces armes de MIT étaient destinées à DEASH (alors qu'en vrai tout le monde sait que c'était à la communauté turques et turkmènes) ou que le pétrole acheté venait de DEASH (alors qu'en vrai ça venait des kurdes d'Irak).

Donc comme en Egypte, un coup d'Etat aurait permis de ramener une soit-disant démocratie que les occidentaux auraient ouvertement soutenu, chose qu'on voit ouvertement dans les médias occidentaux au vu de comment ils se comportent après ce coup d'Etat raté en défendant les putschistes qui ont massacré de 246 civils mais aucun mot ou soutien pour ces gens morts en martyr de démocratie ! On sait maintenant qu'ils ont également précipités le coup d'Etat car le premier ministre turc Binali Yildirim s'était réconcilié avec la Russie et Israël.

Bref, ils ont lancé ce coup de putsch en pensant qu'ils allaient vraiment réussir leur coup en faisant peur et en tuant leur propre peuple via des bombardement de F16, d'hélicoptères, de tanks etc etc

Hors, ils avaient oublié une chose, c'est que le peuple turc est démocratique et c'est seulement et uniquement lui qui décide et décidera de qui doit gouverner son pays souverain. C'est pour cette raison qu'il est descendu dans la rue sur l'appel de leur président élu démocratiquement au premier tour à 52% !!! Cet appel s'est fait via l'application facetime tandis que les putschistes dirigeaient leurs coups d'Etat via un groupe "Paix dans le pays" crée sur Whatsapp !

Et après ça les médias occidentaux osent spéculer sur la responsabilité d'Erdogan dans ce coup d'état qui aurait été entièrement orchestré par lui et ses partisans afin d'avoir les pleins pouvoirs tel un véritable dictateur (mais d'après eux ne l'était-il pas déjà ?!). Les responsables politiques d'Europe de l'ouest préconisent au dirigeant turc de respecter l'état de droit, se permettent de critiquer leur Etat d'urgence, alors qu'en France, cela fait déjà plus de 6 mois qu'il est mis en place et qu'il a été revoté pour 6 mois, avec les mêmes conséquences sur leurs citoyens et leurs libertés, ils dénoncent les purges et les arrestations... mais de qui se moque-t-on ?

Dans les médias occidentaux, vous ne verrez jamais l'histoire des ces héros de la démocratie morts en martyr, ou bien encore le soutien dans la rue du peuple entier, tous partis politique confondus (et non des simples partisans islamistes d'Erdogan comme on essaie de nous le vendre) alors que des milliers de photos et de vidéos sont disponibles, chose que nous nous efforcerons de rendre public dans les prochains jours sur notre site !

Pour finir, nous espérons de tout cœur qu'ils n'iront pas encore plus loin en essayant à nouveau de créer une guerre civile par d'autres moyens ! (assassinat de personnalités politiques et accusé Erdogan etc etc)

Merci.


 Info à faire suivre ! (1)  - Info à ne pas faire suivre ! (0) 

Partagez cette Info :

 


Retour à la catégorie Turquie

Commentaires sur l'article Turquie : Les complotistes se déchaînent, au mépris des victimes de la démocratie

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté



Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion


Toute l'actualité et l'information dans le Monde, dans les pays du G15, en Europe, en Asie, au Moyen-orient, en Afrique...





Copyright 2010-2017 © www.1info2.com - Contact
Inscrivez-vous et devenez rédacteur sur 1info2.com