1info2

  1info2 > Turquie > Turquie: Les principales bases militaires convoitées par les putschistes (Graphique)

Info ajouté par 1info2 le 2016-08-05 17:43:57 - 0 Commentaire(s)
Turquie: Les principales bases militaires convoitées par les putschistes (Graphique)

Turquie: Les principales bases militaires convoitées par les putschistes (Graphique)





La base d’Akinci (proche de la capitale Ankara), intitulée «Commandement de la 4ème base principale aérienne», a joué le rôle de commandement central du coup d’Etat

Plusieurs bases militaires ont été utilisées par les putschistes de l’organisation terroriste parallèle FETO dans la tentative de coup d’Etat du 15 juillet en Turquie.

L’Agence Anadolu a regroupé les données concernant les bases utilisées par les putschistes dans la nuit du 15 juillet dernier.

La base d’Akinci (proche de la capitale Ankara), intitulée «Commandement de la 4ème base principale aérienne», a joué le rôle de commandement central du coup d’Etat.

Dans les premières heures de la tentative de putsch, de nombreux événements sont survenus au Commandement de l’état-major à Ankara. Le Chef d’état-major Hulusi Akar et son second Yasar Guler ont été pris en otages par des soldats putschistes.

Akar et Guler ont été transportés de l’état-major par hélicoptère. Dans le même temps, de nombreux autres officiers supérieurs ont été pris en otages lors d’un mariage auquel ils participaient à Istanbul.

Tous ces officiers supérieurs, dont le chef d’état-major, ont été transportés à la base d’Akinci.

Cette base où étaient donc retenus de force les cadres de l’Armée turque, est aussi celle d’où les avions de chasse aux mains des putschistes ont décollé pour frapper la capitale Ankara.

Par ailleurs, d’autres jets qui ont quitté la base aérienne de Diyarbakir (sud-est) ont également rejoint la base d’Akinci.

Un autre avion militaire de ravitaillement, équipé de manière à donner des images en temps réel et donc à permettre l’organisation des interventions, a été appelé depuis Kayseri (Anatolie centrale).

Cet appareil, qui facilite la gestion des opérations, est appelé «avion qui voit».

Les avions aux mains des putschistes, qui décollaient d’Akinci, ont, peu de temps après, rencontré des problèmes de ravitaillement en carburant. Les soldats et techniciens loyalistes d’Akinci ont refusé de ravitailler les avions et ils ont saboté les systèmes le permettant avant de fuir la base. Les putschistes ont alors fait appel à un avion tanker de ravitaillement qui a décollé de la base d’Incirlik à Adana (sud-est).

Grâce à cet appareil, les putschistes ont pu réalimenter leurs avions en vol au-dessus de la capitale.

Des F-4 ont alors quitté la base aérienne d’Eskisehir (centre) pour contrer le coup d’Etat. Ces avions avaient aussi pour but de neutraliser les avions de ravitaillement.

L’un des appareils de ravitaillement a très rapidement coopéré et a atterri.

Le second a refusé. Il a pris la direction de la Mer Noire, avant d'obtempérer pour avoir reçu des menaces de le «descendre».

Une autre base militaire qui a joué un rôle central dans la tentative de putsch est celle de Cigli à Izmir (ouest).

C’est depuis cette base que le plan de l’attaque de l’hôtel de Marmaris où séjournait le Président de la République, Recep Tayyip Erdogan, a été coordonné.

Les soldats des forces spéciales et les commandos du SAT sont arrivés à Cigli en provenance d’Istanbul.

Ils y ont rejoint les soldats sur place et ont été armés. Puis ils ont été transportés en hélicoptères à Marmaris.

Par ailleurs, les putschistes avaient planifié de prendre le contrôle du Commandement des Forces Spéciales à Ankara.

L’équipe chargée de cette mission était dirigée par le Général de Brigade Semih Terzi.

Celui-ci a été tué à son arrivée par l’officier maître Omer Halisdemir qui avait reçu cet ordre par ses supérieurs. Halisdemir a été fait martyr par les autres soldats putschistes. Son intervention a changé le cours du coup d’Etat.

La base a pu ensuite être protégée par les soldats loyalistes qui ont neutralisé les putschistes.

Bases militaires turques

La base d’Akinci (proche de la capitale Ankara), intitulée «Commandement de la 4ème base principale aérienne», a joué le rôle de commandement central du coup d’Etat.

AA.


 Info à faire suivre ! (1)  - Info à ne pas faire suivre ! (0) 

Partagez cette Info :

 


Retour à la catégorie Turquie

Commentaires sur l'article Turquie: Les principales bases militaires convoitées par les putschistes (Graphique)

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté



Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion


Toute l'actualité et l'information dans le Monde, dans les pays du G15, en Europe, en Asie, au Moyen-orient, en Afrique...





Copyright 2010-2018 © www.1info2.com - Contact
Inscrivez-vous et devenez rédacteur sur 1info2.com